Réparer le monde. La littérature française face au XXIe siècle d’Alexandre Gefen

By notaz / On / In Littérature, Lus

Sauver, guérir ou du moins faire du bien, tels sont les mots d’ordre, souvent explicites, placés au coeur des projets littéraires contemporains. Refusant de devenir un jeu postmoderne ou une simple dilection d’arrière-garde, la littérature française d’aujourd’hui a l’ambition de prendre soin du moi, mais aussi des individus fragiles, des oubliés de la grande histoire, des communautés ravagées et de nos démocraties inquiètes. En s’intéressant de manière critique à cet imaginaire collectif thérapeutique où la culture, en place de la religion et d’un projet politique, veut réparer nos conditions de victimes, servir à notre « développement personnel », favoriser notre propension à l’empathie, corriger les traumatismes de la mémoire individuelle ou du tissu social, cet essai propose une réflexion inaugurale sur la littérature française du xxie siècle.

La 25ème Heure: Les Secrets de Productivité de 300 Startuppers qui Cartonnent Broché de Guillaume Declair

By notaz / On / In Lus, Management

Ce livre réunit toutes leurs astuces et techniques que chacun peut mettre en oeuvre immédiatement :
La règle des trois tâches pour réussir à prioriser
Les techniques pour diviser par deux le temps passé à traiter ses emails
Pourquoi et comment dire non à 9 sollicitations sur 10
Comment chasser les pensées parasites pour rester concentré
La technique des 2 pizzas pour tenir des réunions de 30 minutes
Tous les outils pour automatiser les actions répétitives
Les méthodes pour accélérer sa navigation et sa recherche
Et des centaines d’autres techniques

Grand-père avait un éléphant de Vaikom Muhammad Basheer

By notaz / On / In Lus, Roman, Zulma

Du monde, la jeune et jolie Kounnioupattoumma ne sait rien, si ce n’est que son grand-père avait un éléphant ! Fille de notables musulmans, elle est en âge d’être mariée. Mais pour sa mère, les prétendants ne sont jamais assez beaux, jeunes, riches, puissants… Surtout quand on songe à la splendeur passée du grand-père à l’éléphant. Hélas, voilà la famille ruinée. Adieu vaste demeure, domestiques, bijoux en or ! Kounnioupattoumma peut enfin goûter aux délices de la baignade en attendant des jours meilleurs… Avec un profond amour des êtres, qu’il ne désespère pas d’éduquer et de distraire, Basheer mêle à la perfection vérité et humour. Il y a chez ce Maupassant, ce Garcia Marquez indien, une drôlerie sagace, un brio enchanteur et pathétique, une fantaisie et une liberté de ton parfaitement rayonnantes. Ce qui est fascinant, dans l’univers de Basheer, c’est qu’on y entre de plain-pied, avec une familiarité et un enthousiasme qu’on a tout de suite envie de faire partager.

Quand la philo donne le vertige : Exercices et initiation de Francois Gachoud

By notaz / On / In Lus, Philosophie

Nous nous posons tous des questions sur notre vie et celle des autres, sur le monde, le temps qui passe, la souffrance, la mort. Questions vertigineuses. La philosophie est là pour nous aider à les poser de manière plus précise, plus juste, au plus près de ce que nous ressentons et vivons. En quinze chapitres clairs et sans jargon, l’auteur aborde ces questions fondamentales en se référant aux plus grands philosophes occidentaux.

Ce livre est une initiation. Il ne donne ni réponses ni recettes, mais montre comment la philosophie peut ouvrir nos esprits, éclairer nos actes, guider nos pas dans l’inconnu.

De la liberté des anciens comparée à celle des modernes de Benjamin Constant

By notaz / On / In Lus, Philosophie

En 1819, Benjamin Constant prononce un discours mémorable :  » De la liberté des Anciens comparée à celle des Modernes « . Pour les Anciens, en Grèce comme à Rome, la liberté consistait à participer à la vie de la cité, en se soumettant à la collectivité. Avec la Révolution, la liberté est devenue, pour les Modernes, synonyme de liberté individuelle. Pourtant, dans ce nouveau régime, il ne faudrait pas que l’individu renonce à son pouvoir. Adepte du libéralisme, Benjamin Constant prône un système représentatif, mais alerte sur la menace que constituerait la renonciation politique de l’individu, désormais trop absorbé par ses intérêts propres : le despotisme. Un classique de la philosophie politique.

Mauvais temps : Anthropocène et numérisation du monde de Gérard Dubey & Pierre de Jouvancourt

By notaz / On / In Digital_Livres, Lus

Le changement climatique est ce mauvais temps qui veille et gronde sur le théâtre des actions humaines. Face à cet événement, les promesses de transition technologique envahissent les imaginaires en proposant d’innombrables appareillages algorythmiques et autres objets connectés censés répondre à ce qui apparaît précisément comme une dissonance majeure de la flèche du progrès. Mauvais temps a pour ambition d’analyser ces deux phénomènes en une même suite d’interrogations : comprendre notre situation comme un bouleversement généralisé du temps compris comme temporalités, époque et climat. Cette réflexion se présente comme une façon d’échapper à ces gardiens du temps que sont les déterminismes aussi bien technologiques, économiques, qu’écologiques. Elle ouvre la question des temporalités dans l’Anthropocène. Mauvais temps présente notre actualité comme autant de lignes de fuite à explorer, de possibles à revisiter, de partages du sensible à réinventer.

Le sale discours de David Wahl

By notaz / On / In Essais, Lus

« Pourquoi, si l’homme est de plus en plus propre, le monde, lui est-il de plus en plus sale? »
Le Sale Discours, c’est un récit qui parle d’environnement. D’un environnement façonné par nos ordures, nos excréments et nos déchets. C’est un récit qui parle de notre instinct de survie, de nos rêves d’éternité, de la peur de la mort. C’est le récit de l’homme, qui envisage sa survie au prix de son environnement. Où l’on croise un cochon, des atomes, Marie Curie, la Voie lactée –; et notre reflet.

My bloody valentine Loveless de Guillaume Belhomme

By notaz / On / In Lus, Sciences humaines

« Les amateurs de My Bloody Valentine ont trouvé le temps long entre leur première écoute d’Isn’t Anything et la sortie de ‘Loveless’, en 1991. De studio en studio, Kevin Shields et sa bande auront mis deux années à façonner l’album qui marquera de ses guitares brumeuses et de ses voix lointaines le début des années 1990 et qui continue de hanter tout amateur de distorsions. « Dans les pas du Velvet Underground, d’Heldon ou de Suicide, My Boody Valentine a accouché avec un art qui n’appartient qu’à lui, et que l’on copiera, de la bande-son de ses errances et de ses doutes. À tel point que l’influence de ‘Loveless’ aura sur le groupe un effet paralysant : vingt années passeront avant qu’il n’enregistre un ‘nouvel’ album. Assez de temps pour interroger la nature de ce désenchantement qui menace tout créateur véritable c’est-à-dire : souvent inquiet… » Chef-d’oeuvre de noisy pop, bruyant et doux, cotonneux et mouvant, apogée de la carrière du groupe…

Les Rois d’Islande de Guðmundsson Einar Már

By notaz / On / In Lus, Roman, Zulma

Le clan Knudsen règne depuis plus de deux siècles sur Tangavík petit port de pêche battu par les vents ou fief d armateurs, question de point de vue.
Chez les Knudsen, on est potentiellement marin de père en fils, sauf à faire carrière à la caisse d épargne. On compte dans la famille de grands hommes, des hôtesses de l air et de gentils simplets. Ils ont été ministres, bandits, avocats, ivrognes patentés et parfois tout cela en même temps.
Les Knudsen ont bâti des empires et les ont perdus avec le même panache. Ils ont monté des conserveries de harengs, composé des symphonies, roulé en belle américaine et sacrément magouillé. Ils ont été portés au pinacle et mis au pilori. Toujours persuadés, de génération en génération, d être les rois d Islande.
L histoire mirifique des Knudsen, de ses représentants et de tous ceux qui passaient par là est, on l aura compris, un tourbillon de portraits hautement réjouissants la saga contemporaine d une famille exubérante et totalement déjantée.