Edito Forum Job Lab des talents et de la transition numérique.

By notaz / On / In Point de vue

Alors que la “transformation digitale” est en passe de devenir un poncif, il est utile de s’arrêter sur les différents sens qu’elle peut revêtir.

Cette transformation digitale, je l’ai pour ma part rencontrée à l’Ecole nationale supérieur d’Art et de Design de Nancy, il y a plus de vingt ans, alors que le Macintosh transformait fondamentalement la chaîne de création. Du métier de Designer graphique que j’avais alors appris, j’entrais dans un autre métier : celui de Web Designer, dès mon arrivée dans une agence Design nancéienne. J’allais devenir quelques années Responsable Web Design d’une équipe de quatre Web Designers : la transformation du métier était là, et elle continuait. Elle continue encore.

Bien entendu, au-delà de mon seul cas personnel, ce constat invite à mettre en perspective le fait qu’en vingt ans, les métiers du web ont constamment changé : de nouveaux métiers sont arrivés, de Web Développeur à Intégrateur HTML, en passant par Architecte de l’information qui deviendra UX Designer, Designer Mobile, Développeur Flash… Les exemples ne manquent pas, puisque non seulement les technologies évoluent à chaque seconde, mais aussi parce que les utilisateurs s’adaptent vite ! Et d’ailleurs bien plus vite que les entreprises et que les institutions publiques. Le téléphone filaire a mis 75 ans pour atteindre les 100 millions d’utilisateurs, contre respectivement 16 et 7 années dans les cas du téléphone mobile et d’Internet et à peine 4 ans pour les réseaux sociaux (1).

Pour les entreprises, des grands comptes aux TPE, ces enchaînement rapides de nouveautés technologiques posent de nombreuses questions : doivent-elles être présentes sur le web ? Pourquoi ? Pour quels objectifs ? Quelle visibilité ? Quel retour sur investissement ? Avec qui travailler ? Qui recruter, et avec quelles compétences ?

Pour y répondre, une des voies est d’être “noétique” face au Digital : sortir de son courant, prendre du recul et le temps de comprendre ce qui doit se transformer dans nos entreprises par le Digital : même si le digital invite à agir vite et à être pragmatique, il ne doit pas nous empêcher de raisonner et de prendre garde aux effets de mode.

Le Digital n’est plus seulement un outil que nous actionnerions : il nous traverse, nous transperce, nous transforme depuis des dizaines années. Tirons en le meilleur comme nous l’avons fait avec l’imprimerie.

Olivier Nouveau
Président Nancy Numérique, Cluster des Intelligences Digitales
Directeur SapientRazorfish Grand-Est
Avril 2017

 

 

1. Sociétal 2016, #numérique et emploi : lost in transition ? Eyrolles, 2016.