Formé au piano sous la houlette de Nahum Brodski (disciple de Tchaïkovski), Nils Frahm prend un malin plaisir à entrelacer les racines de sa formation à un electronica parfaitement maîtrisé. Ses notes brisent soigneusement les frontières entre musique classique et contemporaine. Pédales d’effet, synthétiseurs et piano sont alors dominés pour créer des boucles et des sons, s’y infiltrent des silences et des imprévus. L’improvisation, Nils Frahm en est friand. Sur scène, il construit les sons à partir de l’espace et des bruits qui l’entourent, créant ainsi une performance différente de la précédente.

 

By notaz / On / In Electronic, Modern Classic, Musique