Le temps des passions tristes de Francois Dubet

By notaz / On / In Lus, Sciences humaines

Nous vivons un temps de passions tristes. Ce moment s’explique par le creusement des inégalités, mais surtout par la transformation de leur nature. La souffrance sociale n’est plus vécue comme une épreuve appelant des luttes collectives, mais comme une série d’injustices personnelles, discriminations, expériences du mépris, mises en cause de la valeur de soi. Ne pouvant désigner les adversaires à combattre, les individus sont emportés par un ressentiment dont se nourrissent les populismes de tous bords. Le régime des inégalités multiples engendre une société de la colère. Nous y sommes. Il faut la comprendre, pour être capables de résister aux vertiges de l’indignation.

Laisser un commentaire