Les insurrections singulières de Jeanne Benameur

By notaz / On / In Littérature, Lus

Avec poésie, Antoine, jeune prolo existentialiste, refuse un destin tout tracé…
Jeanne Benameur observe la vie, les re­lations familiales, les amours fragiles, les amitiés porteuses d’espoir. Elle fait d’Antoine un être qui ressuscite d’entre les ­oubliés – les muets, ceux qui n’ont pas le droit à la parole, et si peu à la littérature. A phrases tendues, parfois nettes comme de la poésie, elle l’accompagne dans son cheminement, lui invente une vivacité…
Celui qui en a «marre de faire l’imposteur» décide de ne plus «ravaler la fureur» et part à la recherche d’une dignité. (Martine Laval – Télérama du 12 janvier 2011 )

Jeanne Benameur envoie Antoine, ouvrier dont la vie part à la dérive, à l’autre bout du monde… à la redécouverte de lui-même. C’est l’un des plus beaux romans de ce début d’année. Une invitation à laisser le monde entrer en soi, jusqu’à la métamorphose…
Changer la vie, clament les ouvriers syndiqués. Oui, répond ce superbe roman. Avec un livre. La vraie révolution n’est pas le Grand Soir, c’est le Grand Soi. (François Busnel – Lire, avril 2011 ) –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Les insurrections singulières de Benameur. Jeanne (2011) Broché

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *