Zone Temporaire Noétique

Menu

Michèle Sibony : La seule question qui vaille ici, hier comme aujourd’hui, comment résistons-nous ?

Intervention de Michèle Sibony, de l’union juive française pour la paix (UJFP) lors du meeting international qui a rassemblé à Paris, le 30 mars 2024, les organisations juives anticoloniales.

FAIRE BLOC

Nous, organisations juives anticoloniales de différents pays, et les organisations et militant·es se réclamant de l’émancipation collective, étions réunis à Paris le 30 mars 2024 pour réaffirmer la légitimité de la cause palestinienne et de la solidarité internationale. La guerre génocidaire que mène l’armée israélienne à Gaza, avec le soutien des chancelleries du monde occidental, donne lieu, en France, à une séquence particulièrement dangereuse. Stigmatisé·es comme des soutiens au terrorisme, les militant·es et organisations de gauche et du mouvement de solidarité avec le peuple palestinien font face à la répression d’un État déjà bien engagé dans un tournant autoritaire et réactionnaire . Depuis le 7 octobre, c’est en grande partie au nom de la lutte contre l’antisémitisme que ce dernier se poursuit. En France, pays moteur de l’islamophobie dans le monde, la politique coloniale israélienne et le détournement de la lutte contre l’antisémitisme provoquent une dangereuse montée du ressentiment antijuif. Juives et Juifs de France, nous sommes instrumentalisé·es par le gouvernement et les forces politiques de droite et d’extrême-droite. Dans la longue période de fascisation que nous traversons, nous nous retrouvons d’autant plus isolé·es que nous sommes ouvertement utilisé·es comme prétextes au déploiement d’une politique islamophobe et antisociale. Cette situation est intenable et doit être renversée. Face au tournant autoritaire, face au racisme et au colonialisme, faisons bloc !

Alain Damasio 

L’écrivain Alain Damasio sort Vallée du silicium, chroniques inspirées d’un voyage dans la Silicon Valley californienne. « Les technocapitalistes visent la libération individuelle, ils vivent dans un élitisme absolu », dit-il.

Alain Damasio, écrivain, publie Vallée du silicium (Seuil), des chroniques et une nouvelle science-fiction inspirées de son séjour dans la Silicon Valley, aux États-Unis. « La matérialité du monde est une mélancolie désormais », annonce le bandeau du livre.

Écoutez ce grand entretien ci-dessous ou sur une plateforme d’écoute de votre choix.

Épisode 100 – Penser les futurs féministes

La Poudre essaime depuis 6 saisons, et recèle d’interviews passionnantes avec des femmes artistes, militantes, politiques, d’analyses menées avec les plus grandes chercheur·euse·s contemporain·e·s en études de genre, de tables rondes s’attaquant au monde d’aujourd’hui et de documentaires événementiels sur les luttes pour les droits des femmes.

Les philosophes et chercheuses Manon Garcia, Sandra Laugier et Éléonore Lépinard sont les invitées du 100e épisode de La Poudre, enregistré aux Rencontres Philosophiques de Monaco le 18 juin 2021. Avec Lauren Bastide, elles ont parlé des résistances contre la pensée féministe, beaucoup plus parlé de taches ménagères que prévu, de sexe et de notre ras-le-bol de ne pas être écoutées, bref, elles ont beaucoup parlé des hommes.

Là où le feu et l’ours de Corinne Morel Darleux

Histoire de Violette.

Là où le feu et l’ours. Histoire de Violette est le récit de la rencontre d’une jeune femme et d’un ours nouveau-né. Leur périple, dans une steppe parcourue de vents de feu, les mènera jusqu’à l’Oasis, un lieu foisonnant
qui leur réserve bien des surprises…

Là où le feu et l’ours. Histoire de Violette est le premier roman de Corinne Morel Darleux, autrice de l’essai politique et littéraire Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce.
Fortement empreint d’imaginaire, son récit vous transportera dans un univers déroutant, singulier et émouvant. Il est agrémenté d’un carnet réalisé par l’autrice qui permet de prolonger la lecture par des réflexions sur le climat, la société et notre rapport au vivant, en lien avec le roman.

Entre deux mondes d’Olivier Norek

Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l’attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir. Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu’il découvre, en revanche, c’est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n’ose mettre les pieds. Un assassin va profiter de cette situation. Dès le premier crime, Adam décide d’intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est flic, et que face à l’espoir qui s’amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou. Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu’elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d’ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger. Ce polar est monstrueusement humain, « forcément » humain : il n’y a pas les bons d’un côté et les méchants de l’autre, il y a juste des peurs réciproques qui ne demandent qu’à être apaisées. Bouleversant.

Eutopia de Camille Leboulanger

Selon la Déclaration d’Antonia, il n’y a de propriété que d’usage. Chaque être humain est libre et maître en son travail ; le sol, l’air, l’eau, les animaux et les plantes ne sont pas des ressources. Et le monde est un bon endroit où vivre, si tant est qu’on se donne la possibilité de le construire ensemble.
Umo est né et a grandi à Pelagoya, entre la rivière et les cerisaies. Puis les voyages et la musique ont rythmé ses jours, de son village natal à Opera, en passant par Télégie et Antonia. Voici le récit de sa vie, ses amours, ses expériences, ses doutes, et de toutes les personnes qui ont un jour croisé sa route.
Voici tout le chemin qu’il a parcouru, tout le travail et l’amour qu’il a faits.
Voici Eutopia.