Survivre à Noël de Stéphane Floccari

By notaz / On / In Lus, Philosophie

Quand le tic-tac de l’Avent se remet en route, on voudrait s’épargner le calvaire d’une crise intérieure qui vire à l’épreuve familiale. Il est toutefois difficile de prétendre se tenir à l’écart d’une fête qui nous rappelle qu’on n’est rien sans les autres, ni la force qu’on tire des siens.

Faisant feu de tous les bois conceptuels (philosophie, histoire, psychanalyse, anthropologie, littérature, cinéma, séries télévisées), ce livre décrypte les états d’âme et les tourments qui refont chroniquement surface aux dernières heures grises de l’année. Il n’a pas pour but de défendre Noël, ni d’en instruire le procès à charge, pas plus que d’en moquer le folklore ou d’en proclamer l’obsolescence. Il ne milite ni pour sa sanctuarisation culturelle, ni pour son bannissement de nos coutumes. Il cherche à penser cette drôle de fête, qui ne laisse personne indifférent, ni indemne. Celle qui, sous presque toutes les latitudes, mobilise les individus et coagule les générations comme aucune autre. Pour le meilleur et pour le pire. Souvent dans la joie, mais pas toujours dans la bonne humeur. Sur fond de retrouvailles, mais jamais sans conflit, ni tension. Et pour cause : Noël est la mesure intranquille de tous nos liens avec les vivants et les morts.

VNR de Laurent Chalumeau

By notaz / On / In Lus, Roman

Le livre s’ouvre sur le monologue fou et halluciné d’un homme qui explique à un autre, qu’on devine son otage bailloné, les raisons de sa colère. Le lecteur, attrapé par les cheveux, saisi d’effroi, est placé d’emblée dans la situation d’une victime muette qui cherche à comprendre ce qui se joue dans ce huis-clos.
Petit blanc mâle quinqua sans emploi, rejeté par ses enfants et quitté par sa femme, Alain est un homme « en fin de droits », qu’il s’agisse de son assurance chômage ou de sa vie conjugale.
Il a décidé de se venger des trois personnes auxquelles il estime devoir sa chute: le cadre sup qui a harcelé sa femme au travail ; l’homme politique responsable de la délocalisation des industries de la région et de l’effondrement de sa ville ; la psychologue qui a introduit des idées d’émancipation féministe dans le cerveau de son épouse.
Chacun à leur tour, Alain va les enlever et les séquestrer, bien décidé à leur faire passer une mauvaise nuit. Leur dernière. Seulement voilà, comme il le dit lui-même, Alain n’a pas « pris option serial killer au bac ». Sa mise en application du hashtag #KidnappeTonPorc s’avère donc moins simple que prévu.

Tout à la fois opéra grand guignol en trois actes, stand up de l’assassin sous forme d’un long monologue adressé à ses différentes victimes, one-man show du bourreau, hommage aux pulps qu’il détourne et allusion affectueuse aux poissards absolus de David Goodis et aux psychopathes débonnaires de Jim Thompson, VNR ajoute une nouvelle couleur, plus grinçante, plus sombre et plus sociale, à la palette de Laurent Chalumeau dont on retrouve avec bonheur les prouesses stylistiques et le talent narratif.

La rouille d’Eric Richer

By notaz / On / In Lus, Roman

La Rouille est une histoire d’enfance, un roman d’apprentissage, du passage de l’âge de l’enfance à celui de l’adulte, mettant en scène un schéma universel, celui du refus de grandir et de passer par les rites de nos clans.

Nói vit dans une casse automobile avec son père, quelque part dans un pays post-soviétique cerné de misère ordinaire. Bientôt, il devra passer le « Kännöst », un rite initiatique brutal, mystérieux et inquiétant imposé par les hommes de sa communauté. Entre soirées MMA, concerts de Métal et défonce aux détergents, Nói grandit comme il peut, chahuté par ses émotions, à l’ombre du grand père clanique et tyrannique. Sans jamais cesser de rêver de partir loin, très loin…

Entre Sweet Sixteen de Ken Loach et Kids de Larry Clark, La Rouille vous attrape et ne vous lâche pas. La rouille, c’est la gangrène qui gagne le corps et l’âme de chacun, qui ronge et rend tout espoir de salut impossible.

L’innovation à l’épreuve de la philosophie de Xavier Pavie

By notaz / On / In Economie, Essais, Lus, Philosophie, Sciences humaines

Depuis cinquante ans, les innovations ont pris une nouvelle dimension : Internet, séquençage de l’ADN, manipulations génomiques, avancées du transhumanisme, nanotechnologies… Ces innovations récentes ne sont pas sans soulever des problématiques nouvelles dont les conséquences sont aussi importantes qu’irréversibles. L’innovateur, dont Steve Jobs, Mark Zuckerberg ou Elon Musk sont des figures contemporaines emblématiques, apparaît comme une personnalité aussi géniale que destructrice, qui ambitionne de changer le monde quelle que soit la violence qui découlera de son innovation. Se dessine alors la nécessité d’établir une innovation-responsable, dans laquelle l’innovateur devrait rendre compte de ses actes et revoir sa position de héros. Pour établir cette nouvelle éthique, la philosophie est un recours nécessaire, puisqu’avec les stoïciens, Aristote, Kant, Nietzsche et Foucault, entre autres, elle interroge la maîtrise de soi, la prudence, le respect, la volonté de puissance et le pouvoir, toutes notions à rapprocher de la figure de l’innovateur.

Argent de Christophe Hanna

By notaz / On / In Lus, Sociologie

« Dans le compartiment du train, seconde classe, qui me ramène de Genève, où je viens de faire une performance, vers Lyon ; il y a une jeune femme qui me regarde prendre des notes. Nous sommes au mois de juin 2015, elle porte un jean fendu au genou, des tongs bleues, un sac à dos, je lui donne 30 ans. Elle me sourit. Je lui dis que j’écris sur l’argent des gens que je rencontre en écrivant. Elle trouve ça amusant, elle rit en répondant à mes questions et devient la quatre-vingtième personne avec qui j’ai une discussion d’argent délibérément menée pour ce livre. Noémie1680 est assistante sociale. Elle a l’impression d’être ni riche ni pauvre, d’être dans la médiane comme ses amis. Cette semaine, elle a bu des verres avec eux, acheté des tee-shirts chez H&M (elle en porte un) pour environ 150 euros. Son métier l’aide à mieux connaître le fonctionnement des impôts, des crédits. Cette année, elle a même pu mettre de l’argent de côté pour ses vacances, plus de 200 euros par mois sur un compte spécial. »

Le tatoueur d’Auschwitz de Heather Morris

By notaz / On / In Des voix, Lus

Sous un ciel de plomb, des prisonniers défilent à l’entrée du camp d’Auschwitz. Bientôt, ils ne seront plus que des numéros tatoués sur le bras. C’est Lale, un déporté, qui est chargé de cette sinistre tâche. Il travaille le regard rivé au sol pour éviter de voir la douleur dans les yeux de ceux qu’il marque à jamais.

Un jour, pourtant, il lève les yeux sur Gita et la jeune femme devient sa lumière dans ce monde d’une noirceur infinie. Ils savent d’emblée qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Mais dans cette prison où l’on se bat pour un morceau de pain et pour sauver sa vie, il n’y a pas de place pour l’amour.

Ils doivent se contenter de minuscules moments de joie, qui leur font oublier le cauchemar du quotidien. Mais Lale a fait une promesse : un jour, ils seront libres, deux jeunes gens heureux de vivre ensemble. Deux personnes plus fortes que l’horreur du monde.

L’histoire vraie d’un homme et d’une femme qui ont trouvé l’amour au cœur de l’enfer.