Une rubrique de vérification des faits : pourquoi ?

L’Agence Science-Presse lance cette semaine une campagne de sociofinancement pour créer une rubrique de vérification des faits, Le Détecteur de rumeurs. Elle discute de ce projet depuis un an avec des partenaires et d’éventuels bailleurs de fonds, dans l’espoir de créer quelque chose de solide autour de l’information scientifique, et en français. Pourquoi cette démarche ?

L’adoption de Monin & Zidrou

Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.

L’ADOPTION T01

Les lapsus, les actes manqués, les symptômes sont comme des oiseaux qui viennent cogner de leur bec sur la vitre de la fenêtre.

« Les lapsus, les actes manqués, les symptômes sont comme des oiseaux qui viennent cogner de leur bec sur la vitre de la fenêtre. Il ne s’agit pas de les interpréter. Il s’agit bien plutôt de situer leur trajectoire pour voir s’ils sont en mesure de servir d’indicateurs de nouveaux univers de référence, qui pourraient acquérir une consistance suffisante pour provoquer un tournant dans la situation » .

 

Guattari

Dessous la montagne des morts de Frédéric Bonnelais

Mai 1916. Sur la petite butte du village de Vauquois, une position hautement stratégique. Les troupes françaises donnent l’assaut. Arrivant sur les lignes allemandes, ils découvrent que tranchées et bunkers ont été désertés. Ils décident alors de pousser plus avant l’exploration des galeries ennemies pour y découvrir l’innommable…

Dessous la montagne des morts T01

La démocratie des crédules de Gérald Bronner

Pourquoi les mythes du complot envahissent-ils l’esprit de nos contemporains ? Pourquoi le traitement de la politique tend-il à se peopoliser … ? Pourquoi se méfie-t-on toujours des hommes de sciences ? Comment un jeune homme prétendant être le fils de Mickael Jackson et avoir été violé par Nicolas Sarkozy a-t-il pu être interviewé à un grand journal de 20 heures ? Comment, d’une façon générale, des faits imaginaires ou inventés, voire franchement mensongers, arrivent-ils à se diffuser, à emporter l’adhésion des publics, à infléchir les décisions des politiques, en bref, à façonner une partie du monde dans lequel nous vivons ? N’était-il pourtant pas raisonnable d’espérer qu’avec la libre circulation de l’information et l’augmentation du niveau d’étude, les sociétés démocratiques tendraient vers une forme de sagesse collective ?
Cet essai vivifiant propose, en convoquant de nombreux exemples, de répondre ã toutes ces questions en montrant comment les conditions de notre vie contemporaine se sont alliées au fonctionnement intime de notre cerveau pour faire de nous des dupes. Il est urgent de le comprendre.

La démocratie des crédules

Low de Greg Tocchini

Dans un lointain futur, l’expansion du Soleil a contraint les Hommes à fuir la surface de la Terre pour se réfugier sous les mers. Alors que l’Humanité semble avoir accepté l’extinction de l’espèce, l’optimisme forcené de Stel Cain lance la scientifique à la recherche d’une sonde revenue sur Terre, contenant les coordonnées d’une planète potentiellement habitable. Une longue odyssée vers la surface s’amorce… Contient : Low Volume 2: Before the Dawn Burns Us (#7-10)

Low Tome 2

L’âge du faire : Hacking, travail, anarchie de Michel Lallement

Depuis dix ans, une vague déferle sur les Etats-Unis et gagne le reste du monde, rappelant les philosophies qui ont émergé au début des années 1960 et qui tentaient de s’éloigner des modes de production industrielle et de consommation. Equipés de machines industrielles comme des plus récents équipements informatiques, les hackers inventent un nouveau modèle d’activité : le faire (make). Michel Lallement revient sur les sources de ce mouvement en Europe, sur les conditions de son implantation en Californie et dans les grandes universités américaines de la côte est. Ce modèle en construction doit beaucoup à l’esprit qui anime les militants du logiciel libre, autrement dit à la volonté de créer et de partager en se défaisant des contraintes imposées par le marché, la rentabilité, le droit de propriété… Un nouvel âge du travail émerge, qui bouleverse les pratiques et reconfigure nos représentations. L’enquête se poursuit par une plongée dans les hackerspaces et autres laboratoires du faire où l’auteur a partagé la vie des membres, les a regardé inventer, bidouiller et s’organiser au quotidien dans des communautés frottées, pour certaines d’entre elles, aux principes de l’anarchisme. Aux membres de ces groupes il a demandé de raconter et expliquer leur vie, leurs choix, leurs idées décrivant un monde porteur d’innovations radicales mais où l’on n’évite pas les questions de l’intégration à la société, des risques de l’extension, des conflits internes. Michel Lallement esquisse, en conclusion, les rudiments d’une nouvelle grammaire du travail et du vivre ensemble.

L’âge du faire : Hacking, travail, anarchie